ban4.jpg

Une photo de Kathryn Ashcroft; prise à Hiérapolis, Turquie, a attirée mon attention.

 

[inset side="right" title="Hiérapolis (Wikipedia)"]Hiérapolis est une station thermale créée vers la fin du IIe siècle av. J.‑C. par la dynastie des Attalides1. Elle est située au sommet de la colline de Pamukkale, bien connue pour ses sources chaudes et ses concrétions calcaires, à 15 km de la ville de Denizli en Turquie. La cité antique de Hiérapolis atteste du rayonnement de la présence hellénistique, puis romaine (du IIe siècle av. J.-C. au IVe siècle ap. J.-C.) en Asie Mineure. Elle est inscrite depuis 1988, conjointement avec Pamukkale, sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.[/inset]

C'est une photo exceptionnelle qui montre quelquechose qui a été biffée.

Cette tombe est dans la nécropole d'Hiérapolis (voir l'encadré à gauche), ville antique turque qui se trouve en haut de Pamukkale, zone où on trouve une curiosité géologique: les fontaines  pétrifiantes et les bassins d'eaux chaudes thermales, qui ont modelées la colline d'où jaillissent ces sources de concrétions calacaires d'un blanc étincelant sous le soleil.

Pamukkale signifie en turc, "Chateau de coton"

 

Voici la "tombe du gladiateur" (source wikimedia):

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


(photode  Kathryn Ashcroft)

 

 

 On voit sur ce linteau trois symboles:

  1. Une amphore panathénaïque
  2. Le trident,
  3. Le bouclier du gladiateur

L"amphore panathénaïque est une amphore spéciale, contenant de l'huile d'olive d'une grande qualité mis dans des amphores richement travaillé.

Au départ, ce type d''amphore contenaient de l'huile des oliviers sacrés d'Athènes et étaient remis aux gagnants des épreuves sportives des jeux olympiques antiques.

Ces amphores qui coutaient une fortune faisait la richesse des vainqueurs de ces jeux, et semble être aussi par extension, la marque symbolique de la richesse des gladiateurs (qui n'étaient plus payé en huile d'olive mais bien en argent sonnant et trébuchant).

 

Le trident marquait sûrement la spécialité du gladiateur: le gladiateur enterré ici était sûrement un rétiaire.

le rétiaire possédait trois armes: le trident, le filet plombé, et un poignard (pugio).

Le bouclier rond appartenait plutot à un  gladiateur "secutor", lourdement armé avec un bouclier et un glaive...

 

Là où la photo devient intéressante est la partie gommée ou effacée:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Regardez attentivement à gauche du trident:

Vous verrez apparaitre un petit poignard.

 

Ce poignard semble avoir été gratté et effacé (il n'a aucun relief par rapport au trident.

De plus la présence d'un bouclier (pour un rétiaire) semble assez étrange.

Est ce que le bouclier est un symbole de protection qui manquait cruellement au rétiaire qui en était dépourvu ?

Pas plus d'idée !

 

Source:

Pin It