ban3.jpg

#RevueDuWeb

27 mars 2019: PACES: kiné

Je résume en gros :
l'Université a pour vocation de former en culture générale et non pas de former professionnellement directement.

 

Copié/collé:
…/…
«🔵 Mme Céline Brulin. - Le Défenseur des droits a réalisé une analyse approfondie de la situation des bacheliers professionnels et technologiques, qui n'ont pas accès de la même manière que les bacheliers généraux aux formations de leur choix. Quelle suite comptez-vous donner à son avis ?
(…/…)

🎼🎵🎶 Le ministère a-t-il avancé sur l'intégration dans l'université des études de masseur-kinésithérapeute ? Nous y sommes particulièrement sensibles en Normandie...🎶❤️

🔴 Mme Sonia de la Provôté. - Tout à fait.

🔴 Mme Frédérique Vidal, ministre. - L'information est la fonction la plus importante des critères généraux. Nous travaillons avec les conférences de doyens pour déterminer les attendus. Lorsque les établissements ont travaillé ensemble dans ces conférences, les attendus et les critères sont homogènes. Mais voici une conséquence de l'autonomie des universités... Je les incite à plus de travail collectif et de cohérence.

Voici la réalité du terrain : lorsque vous avez une licence, vous avez accumulé un certain nombre de connaissances, mais tout n'a pas été fait de la même manière partout. Avoir une licence garantit l'homogénéité du diplôme national, avec des connaissances réputées acquises en fin de licence, mais pas l'ordre d'examen des sujets. Une discipline abordée par un étudiant en première année le sera avec moins de maturité, de capacité à prendre des notes... Attention à ne pas recréer un système excessivement normé, remettons-y de l'humain. Le même plan de cours fait par deux professeurs différents ne donne pas le même résultat...

Depuis un arrêté de décembre 2018, l'application « Système d'information sur l'orientation dans le supérieur » ou Orisup reprend toutes les données d'APB et de Parcoursup pour les diffuser aux chercheurs. Je vérifierai que les courriers ont bien été envoyés. Il y a peut-être un code d'accès...

M. Jérôme Teillard, chargé de mission Parcoursup au ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et de l'innovation. - Les chercheurs peuvent demander l'accès au département des études statistiques du ministère. L'arrêté paru le 28 décembre 2018 au Journal officiel instaurant Orisup définit la liste des bases de données, la durée de conservation des données et les conditions d'anonymisation. L'application a intégré toute la base d'APB entre 2012 et 2017 et la première année de Parcoursup, et accumulera toutes les données des années suivantes. Pour la première fois, cette base de données est totalement distincte de la base de travail quotidienne de Parcoursup ; c'est une réplique, qui sert à des fins scientifiques.

🔴 Mme Frédérique Vidal, ministre. - Le contrôle de légalité des établissements est confié aux recteurs. Laissons-les faire. Seuls les sujets méritant une attention particulière remontent au ministère.

L'université Paris-Descartes a travaillé avec Dauphine, université qui a un certain recul sur le lien entre les notes des lycées et leur réussite ultérieure. Dans Parcoursup, nous avons des outils d'aide à la décision que nous mettons à disposition des établissements. L'expérience nous donnera le recul sur la manière d'utiliser les critères... Certains établissements ayant une double licence avec les classes préparatoires ont déjà cette expérience. La présidente de Dauphine est prête à partager la sienne.

Les attendus servent à préparer les jeunes au fait qu'on leur proposera peut-être de la remédiation. Lorsqu'il n'y a que 20 % de succès à la fin d'une licence, lorsque toutes les notes se compensent entre elles, ces attendus correspondent à la réalité. L'objectif n'est pas de baisser le niveau des licences. Réussir une première année de licence n'est pas plus simple qu'une première année de classe préparatoire, c'est juste différent. L'université a comme vocation première de former le monde académique ; elle ne s'intéresse à l'insertion professionnelle que depuis dix ans. Je souhaite que les bacheliers technologiques retrouvent toute leur place dans les instituts universitaires de technologie (IUT). Former les futurs chercheurs et enseignants est extrêmement exigeant ; certains jeunes issus de classes préparatoires et de grandes écoles très sélectives ont des difficultés durant leur première année de doctorat lorsqu'ils intègrent l'université à ce niveau. Il leur manque le doute... Afficher des attendus difficiles pour ces filières, c'est afficher leur réalité.

Le processus d'accompagnement varie en fonction des lycées, mais nous avons transmis des consignes. Soyons attentifs à ce que chacun agisse le mieux possible. Nous commençons à réorienter certains dispositifs.

🔵 Mme Sonia de la Provôté. - Faisons le bilan des pratiques !

🔴 Mme Frédérique Vidal, ministre. - Les établissements sont en train de saisir les bulletins scolaires, accompagnés par le rectorat. À partir de demain, si la remontée n'est pas automatique, les élèves pourront saisir leurs notes, qui seront vérifiées ensuite par les établissements.

Nous avons reçu 80 000 appels sur le numéro vert entre le 22 janvier et le 14 mars. Nous avons mis en place des services sur les réseaux sociaux - les parents téléphonent, les élèves consultent davantage les réseaux sociaux.... Nous travaillons également à une meilleure accessibilité pour les sourds et les malentendants.

C'est la dernière année de la Paces. Je ne comprends même pas la question de s'inscrire uniquement en Paces ou en Paces et en biologie. La nouvelle loi permettra, après un échec en Paces, de passer en deuxième année de biologie, et de valoriser cette année. Tout dépend des raisons pour lesquelles le jeune veut faire une Paces. Si son objectif est de pratiquer la médecine, qu'il fasse uniquement une Paces. En biologie, il aura tout un volet végétal, très différent de la médecine... Alors que si l'élève veut faire de la recherche, une reconversion en biologie peut lui convenir. Certains parents jouent au jeu de go pour essayer de savoir là où leur enfant a le plus de chance d'être retenu. Mais on ne peut répondre à votre question qu'après 30 minutes de conversation avec l'élève concerné, et non par principe conseiller une mono ou une double inscription... À Paris, les grandes universités travaillent déjà sur un modèle d'alter Paces, cela ne change pas grand-chose pour elles.

🔵 Mme Sonia de la Provôté. - Je ne parle pas des parents mais des conseils des professeurs principaux. Certaines consignes pourraient peut-être être harmonisées...

🔴 Mme Frédérique Vidal, ministre. - Ces conseils différents sont peut-être donnés à des profils différents. Cela me rassure de savoir que les conseils ne sont pas standardisés, sinon cela s'apparenterait à Bienvenue à Gattaca...

Les débouchés des bacheliers professionnels et technologiques sont un de mes chevaux de bataille. Les élèves candidatent majoritairement sur des filières sélectives qui leur étaient initialement destinées. Cela ne veut pas dire qu'ils ne peuvent pas candidater à une licence générale, mais ils devront alors se remettre à niveau général. Or il faut essayer de leur redonner une place dans les filières de brevet de technicien supérieur (BTS) et IUT, initialement pensées pour eux, sans déterminisme. Bien que la loi permette de fixer des quotas et qu'ils aient été augmentés, la concertation sur la professionnalisation du 1er cycle est en cours. Soyons capables de dire que les BTS et les IUT ne sont pas une voie alternative aux classes préparatoires pour accéder aux écoles. Actuellement, sur toutes les brochures, ces filières sont présentées comme un accès possible aux écoles d'ingénieur ; 85% des étudiants sortant d'IUT poursuivent leurs études. Les IUT recrutent de plus en plus de bacheliers généraux avec mention, et ont fait évoluer le contenu des programmes nationaux, qui sont devenus inaccessibles aux bacheliers technologiques.

Nous devons faire ce revirement, mais ce sera très compliqué. Les jeunes n'apprécient plus comme avant le système des classes préparatoires. En raison de l'augmentation du nombre d'écoles, il y a plus de places en école que d'élèves inscrits en classe préparatoire. Du coup, les écoles sont allées chercher dans les IUT. La Conférence des grandes écoles et la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs m'ont avoué qu'ils allaient chercher des étudiants des IUT parce que ce sont « d'excellents bacheliers généraux avec mention » ! J'ai un peu de mal à accepter cela. Certes, je comprends la logique sécurisante d'avoir au moins un diplôme à Bac +2, et que l'étudiant voie ensuite s'il veut continuer pour avoir un Bac+5...

🔵 M. Claude Kern. - Conservons cette passerelle.

🔴 Mme Frédérique Vidal, ministre. - Tout à fait. Dans un monde idéal, les équipes pédagogiques travailleraient en horizontal et sécuriseraient un diplôme d'IUT dans une filière plus conçue comme une classe préparatoire vers une école ou vers la recherche. C'est un vrai sujet, notamment pour les territoires. Les IUT et les BTS sont mieux répartis sur le territoire que les licences générales. Depuis six mois, nous étudions la possibilité que les étudiants commencent leurs études à proximité de chez eux avant de rejoindre une université. Mais attention à ce qu'une bonne intention de départ ne génère pas davantage de problèmes que de solutions... Nous proposerons un dispositif pour la rentrée 2020.

🔴 Mme Catherine Morin-Desailly, présidente. - Merci, madame la ministre, de ne pas avoir ménagé votre temps. Nous aurions encore de très nombreux sujets sur lesquels vous interroger...Nous poursuivrons nos travaux et serons attentifs au dispositif Parcoursup N+2...

🔴 Mme Frédérique Vidal, ministre. - Je dirais plutôt à la V2 de Parcoursup !

🔴 Mme Catherine Morin-Desailly, présidente. - Mercredi prochain, le bureau de notre commission se réunira à la suite de la visite de la Fémis pour définir le calendrier de nos travaux jusque fin mai. N'hésitez pas à en débattre entre vous.

La réunion est close à 18h45.»

Source: Sénat
http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=c/compte-rendu-commissions/20190325/cult.html&idtable=c/compte-rendu-commissions/20190325/cult.html|c/compte-rendu-commissions/20181203/soc.html|c/compte-rendu-commissions/20181203/femmes.html|c/compte-rendu-commissions/20181112/soc.html|c/compte-rendu-commissions/20181029/soc.html|c/compte-rendu-commissions/20181022/cult.html|c/compte-rendu-commissions/20181008/soc.html|c/compte-rendu-commissions/20180723/mi_herbo.html&_c=Kin%E9sith%E9rapeute&rch=gs&de=20180403&au=20190403&dp=1+an&radio=dp&aff=sep&tri=dd&off=0&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn

 

Crédit photo: Jackintosh

https://commons.m.wikimedia.org/wiki/File:Hemicycle_Senat_France.jpg#mw-jump-to-license

Pin It