ban12.jpg

En cette première moitié de 2013, une constatation: Google retire deux fois plus de liens de son moteur de recherche qu'en 2012.

Google a donc reçu pour ce premier semestre 2013 de la part des ayants droits plus de 100 millions de demandes de retrait de liens de son moteur de recherche pointant vers des contenus illégaux, soit deux fois plus qu'en 2012 ( 50 millions à la même époque)

Le mois dernier par exemple, 3500 ayants droits ont demandés à google la suppression de 14 millions de liens pointant sur des fichiers qui seraient soumis à des droits d'auteur.

Le soucis est que les ayants droits, vu la masse de liens qu'ils envoient à google (imaginez, 300 000 demandes de retraits de liens par semaine !) ne vérifient pas en réalité si les liens qu'ils demandent à retirer de google sont justifiés ou pas.

Les robots des ayants droits marchent par most clefs, et il suffit pour être repéré comme page potentiellement nuisible à leurs yeux de proposer un fichier zip sur la page avec un nom litigieux: exemple: proposer des pdf sur des trucs et astuces de pro écrit personnellement pour Windows8 et de nommer son zip "Microsoft windows8.1 complete edition pour les cracks.zip", et le proposer en libre téléchargement sur son site.

Le site torrentfreak se régale d'ailleurs des faux positifs générés par les ayants droits qui parfois demandent que leur propre site soit retiré de google car ils ne respectent pas le copyright.

Dernier exemple en date: Microsoft qui a mandaté la société LeakId de surveiller et de faire retirer les liens litigieux de ses produits du moteur de recherche de Google via leur robot qui permet de surveiller certains contenus disponible sur internet, ce que LeakId a bien réussit en demandant que certaines pages du site microsoft.com soit désindexé de google.

Microsoft a réagit au quart de tour face aux faux positifs de LeakId et a demandé la réintégration des pages supprimé de google.

Tout le monde n'a pas la force et la puissance de Microsoft pour faire réintégrer des pages dans le moteur de recherche de google en un coup de cuillère à pot, et combien de webmasters, de blogueurs ont vu certaines pages de leurs sites ou de leur blog désindexé de manière tout à fait illégale pour des demandes illégitimes et automatisées de la part des ayants droits ?

Source

La Russie a donc votée cette année une loi interdisant formellement la propagande issue des milieux LGBT,  une loi fourretout qui permet d'intervenir sur internet, de museler certaines opinions et d'intervenir dans les choix de mode de vie de certains Russes, voir même pendant les jeux olympiques d'Hiver 2014 à Sochi.

Les jeux olympiques d'hiver qui auront lieu en 2014 en Russie apporteront des touristes de tout pays et de tout genre fiers de supporter leurs athlètes: la loi s'appliquera aussi à eux.

Il sera donc interdit de brandir un drapeau arc en ciel (le fameux rainbow flag) qui est le symbole pacifique de la communauté LGBT (car considéré comme de la propagande).

De même porter un teeshirt ou un objet affirmant l'appartenance à cette communauté.

Les athlètes réputé(e)s homosexuels seront aussi étroitement surveillé(e)s.

Si il y a des débordements, ces touristes risqueront 14 jours d'emprisonnement fermes puis une extradition dans leur pays.

Signalons qu'un simple baiser entre personnes du même sexe est punissable par cette loi.

Les associations LGBT du monde entier appellent au boycott des jeux olympiques de Sochi en Russie et mettent en garde les personnes homosexuelles sur cette situation.

 Source

 

368 ouvrages précieux sur l'art appartenant au "The Metropolitan Museum Of Art" ont été libérés et sont directement téléchargeables sur internet pour la grande joie des internautes.

Un article a retenu mon attention: un article australien du BrisbaneTimes qui prédit une fin possible de l'internet libre.

Moscou va donc adopter une loi interdisant aux enfants d'accèder à des hotspots wifi publics au 1er novembre 2012.