Mode d'emploi de l'art de fumer une bonne pipe

 

Fumer une pipe n'est pas un geste anodin,

en premier lieu, c'est extrêmement nocif pour la santé (je vous laisse lire tous les articles traitant des méfaits du tabac sur notre santé (dépendance, maladies, cancer) et est un vrai problème de santé public, néanmoins je vais tenter un article sur ce sujet.

La pipe est l'ennemi naturel du cigare et de la cigarette.

 

préparer une pipe et la savourer nécessite du temps.

Préparez vous au minimun 20mn de temps devant vous,la pipe n'est pas comme une cigarette que l'on fume debout en attendant son bus et qu'on peut écraser au bout de 3mn au cas où.

 

De plus le choix du tabac et la forme de la pipe influent beaucoup sur le plaisir de fumer la pipe.

 

 

Anatomie d'une pipe:

 

 

Une pipe est composée de plusieurs éléments:

 

 

le Bol:

 

Le fourneau:

 

Le trou de tirage:

(au fond du fourneau)

 

La tige:

 

La mortaise:

 

Le tenon (appelé aussi floc)

 

Le tuyau:

 

Le bec:

 

La lèvre:

 

La lentille (ou bouton)

 

 

 

Le choix:

 

Il existe plusieurs sortes de forme de pipes: les coudés et les droites.

 

Les droites permettent une meilleure prise en main, mais c'est généralement une pipe que l'on garde en main.

La garder en bouche n'est pas agréable, elle est lourde entre les lèvres et les dents mais l'aspect esthétique est classique et sympa.

Elle fait classe, et est classique.

aucune mauvaise surprise, elle passe partout et est simple à planquer et à ranger

 

 

 

les coudées tiennent bien en bouche (car elle repose un peu sur le menton),

ne fait pas de crampes aux niveaux des lèvres et pas besoin de les serrer avec les dents.

il y a moins de place pour la prendre entre les doigts et la ceinturer avec à cause de la jonction entre la tige et le bol qui est coudée.

elle est moins ergonomique que la droite, plus difficile à ranger dans une pochette car prend plus de place, mais beaucoup plus agréable en bouche.

L'aspect fait plus "grand père" en plus.

 

Bref, pour les costards cravates,la ville, la pipe droite est adaptée comme accessoire,

si vous êtes en treillis de chasse pour crapahuter dans la garrique ou que vous voulez en fumer une tranquille en bouquinant ou taper des choses tranquilles sur votre netboot avec les deux mains libres, la coudée est faites pour vous.

 

Il vaut mieux avoir les deux :-)

 

La matière:

il existe plusieurs matières pour les fourneaux

le bois: (généralement en bruyère): le plus sympa, car le plus solide (mais attention, lisez le passage pour le baptème des pipes en bois "vierges" pour éviter les soucis), mais peu donner un gout à ce que vous fumer (ex: si vous changez de tabac, l'odeur de ce que vous avez fumé avant reste)


la porcelaine: bon choix, mais fragile, ne prend pas le gout du tabac que vous fumez, mais l'aspect est heu inusuel, attention, aux chocs thermiques, peu pratiques et lourdes pour certaines avec des coloris parfois flashy faisant penser aux assiettes de votre grand mère,

 

l'écume de mer: pierre blanche très malléable venant de turquie, prenant une belle teinte dorée au fur et à mesure de vos expérience tabagique mais fragile. la reine des pipes qu' l'on fume chez soi, ou pour ressembler à un pirate, mais n'aimant ni les chocs thermiques, ni les chocs: elles cassent.(et vu le prix onéreux des pipes en éculme de mer, vous hurlerez de désespoir)


il en existe d'autres (terre, matière synthétique etc , mais elles sont difficiles à trouver et surtout ... chères et parfois sans intérêt !

 

Baptème des pipes en bois neuves:

 

les pipes en bois nécessitent une semaine pour être opérationnelles 24h/24:

le bois n'est pas résistant au feu.

il est conseillé de la remplir d'1/3 de tabac et de la fumer tranquillement puis de la laisser reposer 24h.

Ce traitement va durcir le bois, le déssècher progressivement, et éviter que la pipe ne se fende.

au bout d'une semaine, elle est opérationnelle 24h/24 et vous suivra toute votre vie.

 

Taille du fourneau, du tuyau:

 

j'ai remarqué que les pipes de marque St Claude avait un gros fourneau et un petit tuyau:

on "tire plus" pour une bouffée, mais la pipe dure plus longtemps pour la fumer,

 

la marque Chacom a un plus petit fourneau mais le tuyau a un plus gros diamêtre, il est plus facile d'avoir de grosse bouffée, mais évidemment, ça dure moins longtemps

 

Accessoires d'une pipe:

 

Fumer une pipe ne s'improvise pas, il faut quelques accessoires:

 

 

En plus d'une pipe il faut:

 

un tasse braise:

 

(l'instrument du haut, le petit cercle qui permet de tasser le tabac dans le fourneau de la pipe)

 

un grattoir:

la cuillère (au milieu) qui permet d'enlever les cendres une fois que la pipe est fumée et de gratter le fourneau pour enlever les résidus,

 

un cure pipe:

(la tige métallique du bas, mais il faut préférer les chenillettes)

(on peut avoir tout ça en une sorte de couteau suisse pour pipe (ce que j'ai))

 

un briquet

(surtout pas un zippo, car le pétrole donne un sale gout à la pipe et au tabac)

un bête briquet à gaz suffit

(les pros utilisent un briquet électronque qui fait une flamme triangulaire)

 

Des chenillettes:

 

(remplace le cure pipe, permet de bien nettoyer la tige et le tuyau et enlever le goudron et les dépots à l'intérieur)

toujours démonter le tenon et de mortaise de la pipe, commencer par le tuyau, toujours souffler à la fin dans le tuyau pour enlever les petits résidus cotonneux que la chenilette laisse parfois dans le tuyau et la tige)

 

des mouchoirs en papier:

(on fait une torchette avec et on nettoit le fourneau de sa pipe comme si on nettoyait un verre pour enlever les résidus de centre et de goudron qui est dans le fourneau: une pipe bien nettoyée sent bon et ne sent pas le vieux cendrier)

 

Choix du tabac:

 

il en existe de deux types:

 

le tabac brut:

sans additif, sans saveur rajouté

 

les aromatiques:

(aromatisé plus ou moins discrêtement, permet parfois aux fabricants de tabac de nous refouler des tabacs sans intérêts)

 

Il y a quelques choses que les fumeurs de cigarettes de connaissent pas et qui est propre à la pipe dans le choix du tabac:

la note de la pièce: "the Room Note"

 

il s'agit de l'aspect olfactif laissé dans une pièce noté par les non fumeurs après les méfaits

d'un fumeur de pipe.

 

Cette note va de 1 à 5.

 

un room note à 1 les fait tous fuir (l'odeur est puante, piquante, désagréable (de type cendrier froid) (même si sur le moment, le tabac semblait bon pour le fumeur de pipe)

une room note à 5 est très bien supporté, les non fumeurs adorent, "ça sent bon" (bonjour le tabagisme passif au passage :-/

(on a des odeurs de vanille, caramel, miel,tabac frais qui restent très agréable)

 

regardez bien sur les paquets de tabac à pipe que vous achetez !

 

et surtout: un room note maximum n'est pas parfois un gage de qualité pour le fumeur de pipe !
(heurk) (ex: personnellement, je trouve l'amsterdamer comme présentant aucun intérêt, même si il a un bon room note)

 

Un choix raisonnable selon moi (un bon compromis) reste le "W.O. Larsen "The Master Blend"

(sent bon le tabac, la vanille, les fruits secs, intéressant à fumer, est un peu fort mais doux pour les autres)

 

 

Préparer une pipe:

 

s'assurer que sa pipe est propre

la renettoyer si on a des doutes

prendre une pincée de tabac et la glisser dans le fourneau de la pipe,

recommencer trois à quatre fois jusqu'à ce que vous arriviez au 2/3 du fourneau

tasser avec le tasse braise (mais sans trop de force) (jusqu'à ce que tabac soit applati

aspirez pour voir si l'air passe bien (le tabac doit donner un peu de résistance mais pas trop.

si c'est dure à tirer une bouffée à vide: recommencez,

si il n'y a aucune résistance, tassez plus fort.

 

préparez votre briquet, incliner la pipe, et mettez le feu au tabac

 

allumez votre pipe en aspirant sans respirer l'air du tuyau (recrachez la fumée par la bouche) jusqu'à ce que cela soit chaud sur la langue.

 

éteindre le briquet et fuyez le nuage de fumée que vous avez fait à l'allumage :-)

 

Il y a plusieurs possibilité de profiter des saveurs de la pipe:

 

aspirer une petite bouffée pour sentir la saveur sur la langue, recracher la fumée par le nez,

puis boire une gorgée de café ou d'un bon digestif pour mettre la saveur en avant,

 

ou alors respirer une bouffée en mélangeant 50% de la pipe et 50% d'air.


(attention, si vous faites ça avec le W.O. Larsen, vous aurez l'impression d'être à la fois parcouru par du 220 volts et d'avoir bu 3 verres d'un alcool à 60° )

 

prenez votre temps, profitez !

au bout de 5 mn, si ça s'éteint, retassez le contenu de votre pipe au tasse braise, et rallumez

 

bon c'est sympa, mais évitez de rallumer une 3e fois.

 

toute bonne chose à une fin.

 

videz les cendres (sans tapoter la pipe) avec le grattoir qui est présent à côté du tasse braise,

 

grattez bien le fourneau avec le grattoir,

démontez la pipe

passez bien la chenillette dans le tuyau et insistez bien à droite et à gauche de la lentille jusqu'à ce que la chenillette est bien attrapée toutes les petites salissures.

continuez ensuite dans la tige avec la même chenillette

soufflez dans la tige et le tuyau pour enlever les petits bouts de coton que peu laisser la chenillette à l'intérieur de la tige et du tuyau.

 

prenez un mouchoir en papier et repliez le et nettoyer l'intérieur du bol (le fourneau) comme pour nettoyer un verre avec un torchon.

 

sentez la fourneau, si ça sent encore le vieux cendrier, recommencez ;-)

 

Bonne journée !

 

Comments est propulsé par CComment

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.